Le “Pas dans le vide” à l’Aiguille du Midi